Administration du site

ANTITUBE

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.

Moyen-Orient :

états des lieux de la

vidéo indépendante

Antitube présente des vidéos indépendantes de la région du Moyen – Orient. Ce programme proposé par Marc Mercier des Instants Vidéo Numériques et Poétiques (Marseille), en marge du Printemps des poètes est présenté le mercredi 16 mars 2011 à 19h30 au Musée de la civilisation.

Les Instants Vidéo ont développé un travail intensif d’échanges, d’écoutes, de rêves, de solidarité, de combats, de création… avec des territoires situés au sud de la Méditerranée. Ces complicités ont parfois donné naissance à de nouveaux festivals d’art vidéo. Ce fut le cas au Maroc dès 1993, et plus récemment en Syrie et en Palestine. L’art vidéo apparaît soudain comme une forme de résistance, une nécessité vitale pour ne pas sombrer sous la domination des armes et du marché planétaire.

Le commissaire invité sera présent pour discuter avec les spectateurs après la projection. Marc Mercier d’Instants vidéos (Marseille) est un spécialiste de la vidéo indépendante du Moyen-Orient et du Maghreb.

Programme de l'événement

16 mars 2011 - 1930

Vidéos présentées

The monoconcept de Nisrine Boukhari (Syrie, 2008) 5 min 40

Pendant les 20e Instants Vidéo, Nisrine Boukhari découvre la voix merveilleuse de Fatima Miranda. De retour à Damas, elle lui rend cet émouvant hommage.

 

« I » de Rokhshad Nourdeh (Iran, 2002) 6 min

Suivre une ligne continue et des paysages discontinus. Balade sur la route de l'exil.

 

Videocartographies : Aïda, Palestine de Till Roeskens (France, 2008) 7 m 18

«J'ai demandé aux habitants du camp de Aïda à Bethléem d'esquisser des cartes de ce qui les entoure. Les dessins en train de se faire ont été enregistrés en vidéo, de même que les récits qui animent ces géographies subjectives» (Till Roeskens).

 

Collapse de Basel Abbas et Ruanne Abou-Rahme (Palestine, 2010) 8 min 20

Collapse est au départ un assemblage de films d'archive en noir et blanc qui brouille les frontières entre la réalité et la fiction, le passé et le présent. Cette compilation qui comprend des séquences de The Open Door (1964), Le Cuirassé Potemkin (1925), et d'Edward Said quand il était enfant avant 1948 à Jérusalem (In search of Palestine), mêle à la fois des moments imaginaires et réels de la résistance et de la perte, une exhumation qui met en lumière le profond clivage qui a marqué de son empreinte l'experience de vie et la mémoire palestinienne mais aussi les histoires communes de leur lutte.

 

Damage de Rania Stephan (Liban, 2009) 2 min

Un film très court SUR la violence, AVEC du flamenco, SANS danseuse, et POUR Gaza, « La terre des oranges tristes » (Ghassan Kanafani).

 

For men de Iyad Sabbah (Palestine, 2008) 2 min 16

No life no death de Iyad Sabbah (Palestine, 2008) 4 min 44

Deux vidéos produites par Windows from Gaza et AM Qattan Foundation.

 

Transit de Taysir Batniji (Palestine, 2004) 6 min 30

«Transit s'inscrit dans une réflexion que je mène depuis 1997 sur les notions de déplacement et de voyage, involontaire ou volontaire. Je m'intéresse tout particulièrement à la situation d'entre-deux : entre-deux identitaire, entre-deux culturel Transit correspond en quelque sorte à un travail de contre-information sur la frontière égypto-israélo-palestinienne, Rafah, qui, très peu médiatisée à l'échelle globale est à la une de l'actualité à l'échelle locale. Vidéaste non autorisé, voyageur parmi les voyageurs, je me distingue du photojournaliste ou du photoreporter travaillant pour un pouvoir ou une idéologie. Le travail de montage des images fixes, maladroitement cadrées, qui se succèdent lentement, et où rien ne se passe, que l'attente des voyageurs, contrecarre aussi l'événement spectacularisé généralement traqué par les émissaires des mass média. Néanmoins, de l'intérieur, je tente de documenter une actualité, celle des Palestiniens (et des autres), qui tentent quotidiennement de passer une frontière rendue hermétique par la puissance d'un contrôle militaire» (Taysir Batniji).

 

Chic point (Fashion for israeli checkpoints) de Sharif Waked (Palestine, 2003) 7 min

«Au son d'une musique techno typique des podiums, de beaux jeunes gens défilent en s'avançant vers nous, ils présentent d'étranges vêtements, découpés de trous, de zips, de filets, de résilles à la place du torse. Des vêtements que l'on peut ouvrir facilement comme si le corps était une valise (l'un d'entre eux possède une ouverture en forme de cintre) ou qui sont déjà ouverts, laissant l'anatomie visible. À cette partie moderne, mobile et apparemment frivole, en couleurs, vidéo et musique, succède une série de photographies en noir et blanc qui défilent dans le plus épais silence : des images de vérification aux checkpoints de Gaza, Naplouse, Ramallah ou Jénine, où des habitants palestiniens, seuls ou en groupes, soulèvent leur chemise, leur polo, leur veste, pour que des soldats israéliens puissent vérifier qu'ils ne portent pas d'armes ou de ceintures d'explosifs» (Nicole Brenez).

 

Rico in the night de Mohanad Yaqubi (Palestine/Belgique, 2007) 8 min 10

Chorégraphie Jean Gaudin. Interprète Rico. Déambulation dans la ville de Ramallah en Cisjordanie.

 

Corrida urbaine de Marc Mercier (France, 2008) 3 min 15

Dans une rue de Ramallah, un agent de la circulation danse parmi des taureaux de métal.

Événements à venir

Antitube à la 16e édition de Vitesse Lumière - Le dimanche 18 juin 2017 dès 19h au Cercle - Lab vivant

Coordonnées

Bureaux d'Antitube
640, côte d'Abraham, Québec (Québec)
Canada G1R 1A1
Téléphone : (418) 524-2113
Télécopieur : (418) 524-2176
communication@antitube.ca

Visitez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Réservations et informations

Au Musée de la civilisation

Auditorium Roland-Arpin (85 rue Dalhousie)

Réservation : 418-643-2158

Information : 418-524-2113

www.antitube.ca

Admission générale 6$ / 4$ membres d’Antitube, amis du Musée, et étudiant-e-s avec carte.

Antitube remercie ses membres ainsi que :

Cette programmation a été réalisée grâce au soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada, Entente MCCCF-Ville, la Société de développement des entreprises culturelles, le Musée de la civilisation. Nous remercions Yves Doyon, Marc Mercier, Les productions Rhizome, Le Printemps des poètes, nos membres et collaborateurs.